Archives mensuelles : fvrier 2021

La musique en direct tisse des liens

publié 02/10/2021

Par Howard Druckman

Dans les années 80, j’étais un grand fan de REM. J’écoutais leurs albums en boucle, je collectionnais les simples uniquement pour leurs Faces B, je les ai interviewés pour un imprimé ou un autre à chaque parution d’album et, bien entendu, je les ai vus en spectacle aussi souvent que j’ai pu.

Je les ai notamment suivis pour les voir en spectacle de Toronto à Ottawa en 1985, et de Buffalo à Toronto et Montréal en 1986. Au concert d’Ottawa, possiblement la meilleure prestation du groupe que j’ai jamais vu, je me suis fait un ami, un gars de Cleveland qui, comme moi, suivait le groupe le temps de quelques spectacles. Il m’a offert un « lift » d’Ottawa jusqu’à Toronto et nous sommes restés amis depuis ce jour. Même 30 ans plus tard, nous sommes restés en contact et nous nous voyons aussi souvent que possible.

Et ce n’est qu’un exemple des liens que peut tisser la musique en direct.

Quand vous vivez des moments magiques en concert — dans mon cas : voir le spectacle explosif de trois heures de Bruce Springsteen au Forum de Montréal en 1980, voir The Brothers Landreth conquérir un Rivoli Club bondé à Toronto en 2015, ou assister à la performance passionnée et impeccablement mise en scène de Jessie Reyez au Winter Garden Theatre de Toronto en 2019 — ils forment des souvenirs inoubliables. Et pas seulement pour vous, mais pour les 150, 3000 ou 20 000 autres personnes qui partagent ce moment avec vous.

Je n’oublierai jamais avoir eu la chance de voir en spectacle des artistes comme Stevie Wonder (deux fois), Snotty Nose Rez Kids (quatre fois jusqu’à présent, dont une fois au Mariposa Folk Festival), Haviah Mighty (au Gala du prix de musique Polaris), Ry Cooder (qui a donné un spectacle spectaculaire au Massey Hall), Ray Charles (au vieux Forum du Place Ontario), Carly Rae Jepsen (devant une foule sans cesse en délire), Run-DMC (au vieux Diamond Club de Toronto), Los Lobos (presque à chaque fois qu’ils ont joué à Toronto), ou encore debout sur ma chaise et hurlant au rythme du refrain de « Like a Rolling Stone » en chœur avec 20 000 autres personnes alors que les lumières de l’aréna étaient allumées à la fin d’un spectacle de Bob Dylan. Pour les passionnés de musique parmi ces foules, c’est le genre d’expériences que nous partageons, dont nous discutons, que nous chérissons et grâce auxquelles nous tissons des liens puissants — non seulement avec la musique ou les musiciens, mais aussi entre nous.

Aujourd’hui, les restrictions imposées par la COVID-19 ont — temporairement — suspendu la possibilité de créer davantage de ces expériences inoubliables et de ces liens puissants. Plus important encore, les fermetures en raison de la COVID-19 ont porté préjudice à l’industrie canadienne de la musique en direct, sans laquelle nous ne pourrions même pas assister aux spectacles, et encore moins tisser ces liens. Cette industrie englobe tous les artistes, les festivals, les salles de spectacle, les promoteurs, les clubs, les salles de concert, les arénas, les agences, les syndicats, les équipes techniques et bien d’autres encore qui travaillent dans la chaîne d’approvisionnement. Les emplois de ces personnes sont perdus ou leurs moyens de subsistance sont menacés, car les tournées ont disparu, les salles sont fermées et les spectacles ont migré en ligne. Les personnes qui travaillent dans ces secteurs et professions ont besoin du soutien des gouvernements pour les aider à se remettre de la pandémie.

Pour ce faire, Music Canada Live a lancé #PourLAmourDeLaScène, une nouvelle campagne de sensibilisation visant à attirer l’attention sur les dommages causés en demandant aux fans de musique de partager leurs souvenirs sur les médias sociaux, ce qui permettra de soutenir les personnes et organisations susmentionnées qui composent l’industrie canadienne de la musique en direct. Vous pouvez vraiment les aider à plaider en faveur d’un soutien financier auprès des autorités municipales, provinciales et fédérales, simplement en prouvant à quel point la musique en direct est importante pour vous ; il vous suffit de partager vos souvenirs de musique en direct préférés (comme je le fais ici), des vidéos de concerts et des photos sur les médias sociaux, en utilisant le mot-clic #PourLAmourDeLaScène.

Si vous voulez vous assurer de pouvoir profiter de la musique en direct à l’avenir, alors partagez simplement, sur les médias sociaux, la musique en direct que vous avez appréciée dans le passé. J’invite tous les Canadiens à le faire, à la fois pour leur propre bien et pour celui de tous ces gens qui leur donnent accès à cette musique qu’ils aiment tant. Avec votre aide, lorsque nous serons enfin autorisés à retourner voir des spectacles en toute sécurité, il y aura toujours un endroit où les voir et les équipes qui les rendent possibles seront toujours là.

À propos de Howard Druckman