Tag Archives: Events

La puissance de s’asseoir en cercle

publié 06/11/2019

Par Howard Druckman

Le mois dernier, j’ai participé à l’édition 2019 de la Manito Ahbee Indigenous Music Conference and Awards à Winnipeg. La première chose qui m’a frappé, c’est le fait que lors de la première journée de conférence, les quelque 50 participants étaient assis en cercle. Ça peut paraître simpliste, mais c’est incroyablement puissant comme idée.

Ça permet de placer le modérateur et les cinq ou six experts invités au même niveau non hiérarchique que les musiciens qui se sont déplacés pour obtenir ces informations utiles. Cinq ou six microphones sont librement passés aux participants qui souhaitent poser une question. Chaque question trouve un ou plusieurs réponses de la part des experts et même des autres participants. Tout le monde et bienvenu, tout le monde peut voir tous les autres participants, tout le monde peut se faire entendre et tout le monde — du débutant à l’expert — peut partager son point de vue.

Lors de la deuxième journée de conférence, le format était légèrement différent : une table ronde et huit chaises où chaque participant a son micro, et cette table est entourée d’un plus grand cercle où sont assis tous les autres participants. Sans sujet prédéterminé, les participants aussi au centre discutent des questions ou stratégies qui leur passent par la tête, et quiconque est assis dans le grand cercle peut aller s’asseoir au centre pour s’exprimer à mesure que les participants au centre retournent s’asseoir dans le grand cercle. Ici aussi, tout le monde a la chance de s’exprimer et l’information circule librement.

Ces deux approches sont les plus efficaces qu’il m’ait été donné de voir afin de favoriser le partage des connaissances en direct dans le cadre d’une conférence. Elles sont pratiquement révolutionnaires, surtout lorsqu’on les compare avec l’approche habituelle de la majorité des conférences musicales.

Presque toutes les autres conférences auxquelles j’ai participé au cours des trente dernières années utilisaient le format où plusieurs experts et un modérateur sont sur scène et discutent devant un auditoire. La période de questions qui suit dure cinq minutes, parfois moins. Puis, les participants dans la salle se précipitent vers la scène dans l’espoir de pouvoir poser une ou deux questions, et à pei trois ou quatre réussiront. Même lors d’entrevues en tête-à-tête, chaque musicien n’a droit qu’à environ 5 minutes avec chaque expert et ils sont les seuls à recevoir ces connaissances qui ne sont pas ainsi partagées avec le plus grand nombre. Tout ça n’est vraiment pas aussi efficace que l’autre approche.

Il y a beaucoup de leçons à tirer de la manière dont fonctionne la communauté musicale des Premières Nations, et j’ai hâte qu’on s’y mette. Commençons donc par nous asseoir en cercle.

Mission commerciale CIMA 2016 à New York

publié 11/18/2016

Par Trisha Carter

Du 7 au 10 novembre 2016, la Canadian Independent Music Association (CIMA) s’est rendue dans la Grosse Pomme pour sa deuxième mission commerciale à New York intitulée « Music & The City That Never Sleeps ». Les délégués de nombreuses et importantes entreprises musicales canadiennes ont ainsi participé à trois journées intensives de rencontres en tête-à-tête, de tables rondes, d’ateliers et de visites d’entreprises technologiques. L’objectif de cette mission est d’offrir aux entreprises participantes des opportunités exclusives de percées considérables, rentables et structurées dans le marché new-yorkais de la musique.

Après une séance d’orientation le dimanche soir, la délégation CIMA est passée à l’action le lundi matin en commençant par une table ronde qui avait lieu au Coffee Shop World Room et qui se concentrait sur les spectacles et les tournées à New York. Nos participants ont ainsi pu obtenir de précieuses informations de la part d’invités tels que Nick Bodor (Cake Shop), Doug Croy (The Windish Agency), Mehmet Dede (Drom), Stephen Dima (Dima Presents) et Gary Fortune (Mondo NYC). Ils ont ensuite visité l’historique Gibson Showroom où a eu lieu une session présentée par l’appli de partage musical de l’heure, Cymbal.fm, suivi d’une visite de la salle d’exposition, le rêve de tout guitariste?!

Pour couronner chacune des trois journées, notre délégation a pu prendre part à des rencontres en tête-à-tête personnalisées et planifiées par notre consultant du marché local. Celles-ci avaient été planifiées après avoir consulté les participants sur leurs objectifs lors de cette mission commerciale.

Retour au travail, mardi matin, avec une nouvelle table ronde sur le monde complexe de la synchronisation et de l’édition en compagnie d’invités tels que Keith D’Arcy (Songs Publishing), Melissa Emert-Hutner (Kobalt Music Publishing), Matthew Evertsen (Moondog Music), Jedd Katrancha (Downtown Music Publishing) et Jedd Katrancha (mcgarrybowen). L’après-midi a été consacré à des visites et divers ateliers. Les délégués ont visité feature.fm — la seule plateforme publicitaire musicale réellement « native » — puis Next Big Sound, une firme d’analyse qui englobe tous les réseaux sociaux. Mardi en soirée, la délégation canadienne a eu la chance de participer à une expérience unique : vivre une présidentielle Américaine au cœur même de New York.

La dernière journée d’activités a une fois de plus débuté par une table ronde, cette fois-ci sur le marketing, les relations de presse et la radio en compagnie de Leigh Lust (Pledge Music), Mischa Pearlman (journaliste pigiste), Perry Serpa (Vicious Kid PR) et Marni Wandner (Sneak Attack Media). La dernière journée de visites a commencé par les bureaux de BandsinTown, une appli de diffusion de dates de tournées et nos délégués ont ainsi pu apprendre comment utiliser cet outil efficace au bénéfice de leurs artistes, agents et labels. Puis, direction Soundcloud Go, où les délégués ont pu prendre connaissance de la toute nouvelle appli mobile Soundcloud Go, récemment lancée au Canada, en plus d’apprendre quelques trucs pour tirer le plein profit de cet outil. Ce méga mercredi s’est conclu par la visite de Indaba Music, un outil de collaboration musicale en ligne.

Puis, historie de vraiment profiter de chaque instant d’apprentissage offert par ce séjour à New York, nous avons soupé avec Matthew Covey de Tamizdat et notre société sœur, A2IM, au Troy Liquor Bar, où notre délégation a pu en apprendre plus sur les défis et les percées du processus VISA actuellement en développement par plusieurs partenaires, dont la CIMA fait partie.

Pour conclure en beauté ces quelques jours d’information et de rencontres B2B, nous avons ensuite retrouvé nos partenaires commerciaux américains au Speakeasy Industry Mixer, toujours au Troy Liquor Bar, un événement organisé par Sneak Attack Media, Bandsintown, CIMA et la SOCAN.

La CIMA est ravie de pouvoir une fois de plus collaborer avec une merveilleuse équipe à New York en plus d’avoir eu la chance de voir l’un de nos commanditaires, Rodney Murphy de la SOCAN, se joindre à nous durant cette mission afin de nous offrir son soutien logistique.

La CIMA est est reconnaissante et remercie sincèrement ses généreux commanditaires et partenaires : Canadian Music Week (CMW), Corus Entertainment, Foundation Assisting Canadian Talent on Recordings (FACTOR), le gouvernement du Canada (via le Fonds de la musique du Canada), Affaires mondiales Canada (via le programme AMC), Harvard Broadcasting, Ontario Media Development Corporation (OMDC), Radio Starmaker Fund, Stingray Music et la Société canadienne des auteurs, compositeur et éditeurs de musique (SOCAN).